74, place Grandclément 69100 Villeurbanne 04 72 13 12 80

Édito

Le mot du directeur

Chers parents,

Comme chaque année, l’occasion m’est donnée d’écrire quelques mots, quelques mots sur l’année passée, quelques mots sur l’année à venir…

Après l’issue positive du contentieux avec la mairie de Villeurbanne, nous avons poursuivi les deux projets qui nous animent depuis plusieurs années :

  • le projet de construction du collège Jeanne d’Arc à Décines
  • le projet de déplacement et de construction de l’école Sainte-Thérèse dans le quartier Flachet.

A l’écriture de ces lignes, nous pouvons donc annoncer la concrétisation de ces deux chantiers qui ont commencé en juin 2019.

En parallèle, nous avons dû accueillir et mettre en place la réforme du lycée « au fil de l’eau », réforme complexe mais innovante.

Heureux des bons résultats aux différents examens et dans un souci permanent d’essayer de contribuer au bien commun, la labélisation ECO ECOLE obtenue au lycée sera étendue à l’institution avec l’aide de la société ELISE (https://www.elise.com.fr/).

Notre projet éducatif reste bâti sur les quatre piliers que sont gratuité, fraternité, justice et don de soi.

Ainsi, notre mission ne se contente donc pas de préparer de bons élèves mais va bien au-delà :

Former des jeunes épanouis qui contribueront demain à ce que le monde soit meilleur.

 

Je vous offre ainsi la lecture du début de l’Evangile selon St Marc, chapitre 4, 1-20 que vous pourrez poursuivre

« En ce temps-là, Jésus se mit de nouveau à enseigner au bord de la mer de Galilée.

Une foule très nombreuse se rassembla auprès de lui, si bien qu’il monta dans une barque où il s’assit. Il était sur la mer, et toute la foule était près de la mer, sur le rivage.

Il leur enseignait beaucoup de choses en paraboles, et dans son enseignement il leur disait : « Écoutez ! Voici que le semeur sortit pour semer.

Comme il semait, du grain est tombé au bord du chemin ; les oiseaux sont venus et ils ont tout mangé.

Du grain est tombé aussi sur du sol pierreux, où il n’avait pas beaucoup de terre ; il a levé aussitôt, parce que la terre était peu profonde ; et lorsque le soleil s’est levé, ce grain a brûlé et, faute de racines, il a séché.

Du grain est tombé aussi dans les ronces, les ronces ont poussé, l’ont étouffé, et il n’a pas donné de fruit.

Mais d’autres grains sont tombés dans la bonne terre ; ils ont donné du fruit en poussant et en se développant, et ils ont produit trente, soixante, cent, pour un. »

C’est donc en prenant soin de la « bonne terre » et en rappelant que

« La vie est un mystère qu’il faut vivre et non un problème à résoudre. » Gandhi,

nous sommes heureux de vous offrir ces « nombreuses pages de vie » de notre Institution.

 


Paul MICHENET
chef d’établissements coordinateur du centre scolaire